De moi à vous

A mes actes manqués

A tout ce qui m’a traversée et ne s’est pas arrêté, à tous mes ratés, mes grands soleils, mon imagination, mes peurs impossibles à changer, à tous ces mots que j’ai cru partager, à mes nuits d’insomnie et celles de grand sommeil, à tout ce que je n’ai pas été, tout ce que je n’ai pas su être, à mes colères, aux phrases dites trop vite sans que je les ai pensées, à toutes celles que je n’ai pas su dire, à toutes celles que je n’ai pas eu le temps de dire, aux années passées à vouloir faire au lieu d’être, à tout ce que j’aurais mieux fait d’ignorer, aux mensonges, à tout ce que j’ai voulu écrire et que je n’ai pas su, aux amours échouées de s’être trop aimés, à tous ces moments de solitude, aux amitiés perdues, à tout ce que je n’ai pas su voir juste à côté, aux trahisons que je n’ai pas vraiment regrettées, à mes regrets auxquels je me suis accrochée, au monde que j’ai parfois oublié, à tout ce qui nous arrive enfin mais trop tard, à tout ce qu’on a laissé passer, et ceux qu’on a laissé passer, à mes oublis, mes faiblesses, mes désespoirs, à tout ce que j’ai aimé, ceux que j’ai aimés, à mon impatience et ma déraison, à l’ivresse des harmonies profondes que je n’ai pas assez goûtée, à tous mes rêves qui ne se sont pas réalisés, aux mois perdus, au moi perdu aussi parfois, à toutes les mains que je n’ai pas assez tenues, aux joues que je n’ai pas caressées, aux regards que je n’ai pas saisis, au temps passé à le gagner, au temps passé qui ne reviendra plus, à toutes les raisons qu’on se fait, à tout ce qu’on veut s’épargner, aux murs que je n’ai pas su gravir, aux interdits que je n’ai pas bravés, aux injustices que j’ai criées, à tout ce que j’ai tenu, tout ce que j’ai appris aussitôt oublié, à tout ce qui m’a fait grandir, aux malentendus jamais élucidés, aux émotions refoulées, aux blessures jamais cautérisées, aux chagrins que je n’ai pas su consoler, aux voyages que je n’ai pas faits…

Merci Goldman pour cette magnifique chanson à laquelle j’ai mêlé mes mots. Aucune nostalgie de ma part, juste des constats à propos de tout ce qui nous passe à côté qui représente finalement peu de choses au regard de tout ce que nous avons vécu et vivons … thanks God 🙂 (texte qui est aussi un excellent exercice d’accord des participes passés :))

%d blogueurs aiment cette page :