Nouvelles

Désirs croisés. FIN. La vita e bella ?

Paris, le 4 janvier

Antoine,

Vous avez emmené avec vous le soleil parisien. Il pleut depuis deux jours. Vous me manquez, vous que je connais si peu.
J’ai visité l’exposition du musée Marmottan-Monet, le jour où nous nous sommes quittés si vite, que appliquée à m’éloigner de vous, je me suis retournée alors même que vous n’étiez plus visible. Paris vous a emporté. La vie est drôle tout de même qui nous a fait nous rencontrer dans ce train, alors même que nous sommes quasiment voisins . Vous m’avez dit venir du Luberon, mais de quel village ?
Vous devez me trouver bien légère de vous avoir cédé si rapidement. Et pourtant si vous saviez comme je suis « lourde », comme j’aimerais avoir cette légèreté que j’ai feinte… J’aimerais tant de choses…. Mais voilà, je ne sais plus faire, empêtrée que je suis dans ma propre histoire de vie. J’ai tant de questions qui se bousculent dans ma tête.
J’aimerais être tout contre vous. Je rentre mercredi à 21H30, dites moi que vous m’attendrez sur le quai, que vous serez là …
.

Je vous embrasse.

Anna

Maubec, le 4 Janvier

Ma chère Anna,

Je suis revenu de Paris dans une sorte d’ivresse : celle de vous avoir rencontrée, celle du vernissage qui s’est si bien passé. Il y a des moments où il semble que toutes les choses se joignent pour nous faire sentir le plaisir de vivre.
Anna, vous êtes une femme magnifique. Je m’endors avec votre prénom, je me réveille avec la douceur de votre peau sous mes mains.
Peut-on laisser passer un tel élan amoureux ? J’ai tourné cette question des dizaines de fois dans ma tête. Je ne peux me résoudre à ne plus vous voir.
Il me faut me défaire en douceur de ce que j’ai construit ici pour venir à vous.

Je vous attendrai mercredi.

Votre Antoine

Claire ferme l’ordinateur. Dans le silence de la nuit, ce mercredi soir, quelque chose en elle se déchire.

FIN

Voilà je vous ai livré les deux derniers chapitres . Je vous remercie de m’avoir suivie dans l’écriture de cette nouvelle. J’ai finalement beaucoup travaillé ce mois entre le festival, cette nouvelle et tant de choses vues, lues, entendues.

J’ai rencontré des gens merveilleux, fait de nouvelles connaissances. Maintenant je vais prendre des vacances de ce blog dans une jolie maison qu’on me prête pour quelques semaines près d’Avignon.

Cette histoire j’ai pris beaucoup de plaisir à la réécrire en grande partie. Il est possible qu’elle continue via un roman, je verrai, mais ces personnages m’ont traversée et j’ai envie de continuer à les faire exister.

Merci encore pour vos encouragements ...

Dominique

13 commentaires

  • Philippe

    Bonjour Dominique
    Non cela doit continuer…il y a de la qualité…du vrai…du vécu par interactions….mais que cela me touche en ce qui me concerne..! Et je ne suis pas le seul à ce que je lis ci-dessus…
    Il y a du mystère très addictif….et en cela tu dois continuer même si nous devons attendre des mois…
    Repose-toi bien durant ces congés et qui sait nous recroiserons-nous d’ici la rentrée.
    Bonne fin de festival
    Bises, Philippe

  • christophe

    Je me décide enfin à intervenir pour cette nouvelle que vous avez écrite. Vous avez du talent Dominique et vous  » donnez  » votre travail ; je crois que vous n’êtes pas assez consciente de vos qualités d’écriture et de mise en oeuvre des récits, il faut que vous réfléchissiez à faire évoluer tout cela autrement…. merci pour ce blog éclectique, je n’aime pas beaucoup son nom qui, à mon sens, signe trop de légèreté, mais justement peut être avez vous joué sur le paradoxe ? Bon we ! et vacances loin de l’écrit !

    • Dominique

      Merci Christophe, ça infuse en effet … le nom du blog, il devrait changer à la rentrée . J’y pense ! Bonnes vacances à vous aussi si c’est le cas !

  • sophie

    Et voilà c’est fini, mais en effet l’est-ce vraiment ? Oui, Dominique mettez vous au travail, vous devez penser à vos lecteurs ! J’ai adoré cette nouvelle, merci pour ce cadeau que vous nous faites , lecteurs de votre blog !

  • Dominique

    En revanche, j’aime beaucoup Antoine dominé par ses pulsions, terriblement humain, manipulateur mais assez prévisible, touchant. Oui, j’ai aimé ce personnage ( je n’aimerais pas rencontrer pour autant un Antoine vivant ) mais pour lui, pour voir si il va évoluer dans ces histoires j’aimerais continuer. Et d’ailleurs, je pense qu’il va changer de rôle dans les modalités du récit …

  • david

    Superbe histoire … on aimerait en effet connaitre la suite, si vous écrivez le roman, je suis preneur et j’en connais d’autres qui le seront également ! Bon we et un beau mois d’août à vous ! Je crois que c’est votre anniversaire non?( avec internet on sait beaucoup de choses 🙂

    • Dominique

      Je vais m’y employer même si le genre où je me sens bien était plutôt la nouvelle . Ce roman c’est mon projet pour les mois qui viennent, j’ai un peu testé le récit à travers ces pages publiées ici. Mon anniversaire ? oui, en effet … Merci, un beau mois d’août à vous également

  • Dominique

    Très touchant, cela ressemble à une histoire vécue…du vrai et de l’espoir comme du triste..
    Dominique..

    • Dominique

      Hello Dominique, certainement que quand on pose des personnages et qu’on leur fait vivre des  » choses » aussi courantes que des relations de couples, amoureuses ou de désirs, on est pas dans la science fiction :). Quand je regarde ces personnages que je fais vivre, je me dis que je n’aime ni le personnage de Anna que je trouve sans cervelle, trop animale, ni le personnage de Claire que je trouve trop sage, trop dévouée. Dans l’écriture ce qui est intéressant c’est qu’on peut camper des personnages, leur donner une trajectoire qui est très loin de soi. Sinon on est dans le journal intime 🙂 bon we à vous !

Exprimez-vous !

%d blogueurs aiment cette page :