Colifichets et mode

Deux mesures sanitaires à la moulinette de l’optimisme

Comme on va quand même pas se laisser mettre le moral en berne pour deux, trois mesures sanitaires, on cherche ce qui peut être réjouissant dans tout ça, et si on cherche, on trouve ( petit message à nos scientifiques pour que dare-dare ils nous concoctent un vaccin qui marche, pas de l’eau de javel ! )


Alors… porter un masque :


On ne va plus sentir l’abominable haleine de nos collègues, mais seulement la nôtre et c’est juste que parfois, on peut trouver que côté haleine, on laisse un peu à désirer et on comprend la nécessité de se laver les dents après TOUS les repas et même entre.


Et si on a pas fait de détartrage depuis dix ans, ni vu, ni connu. On peut même se trouver quelque affinité avec Jacquouille dans Les visiteurs (En toute modestie).


Comme on ne voit plus nos mimiques de bouche, on va communiquer davantage avec les yeux et même regarder davantage les gens en face. C’est bête pour ceux qui font une fixette sur la bouche certes.


Le masque peut créer une part de mystère  » tu sais pas à quoi je ressemble … héhé  » et érotiser nos rapports aux autres, pas seulement dans l’intimité.


Le masque peut ajouter du style à nos tenues, on peut l’accorder aux vêtements, on l’a vu dans les derniers défilés


On peut faire la tête sans qu’on nous le fasse remarquer


Sur les sites de rencontres ou les applis comme Tinder, les hommes vont enfin lire notre descriptif


Si on s’est fait repulper les lèvres et que c’est évidemment raté, on sera les seules à le savoir.


Si on le garde pour manger, on ne peut plus manger donc c’est bon pour le régime


Le masque nous ramène tout droit à l’enfance et à la cagoule qui grattait un max


On n’a plus à s’épiler la moustache, euh pardon le duvet


Si vous êtes fan de quelqu’un vous pouvez lui envoyer un masque à dédicacer comme Aline, la Bretonne ( Mick Jagger en l’occurence ) et hop il vous le renverra et vous pourrez l’encadrer chez vous.


Et …. peut être que ça va aider à ce qu’il y ait moins de malades si on a bien compris

Et ne plus serrer les mains c’est chouette aussi


Car fini les mains moites des autres


Car fini la patte molle ou les poignées qui broient les bagues


Car fini de dire  » oups pardon, j’ai cru que vous vouliez me serrer la main  » et de rester l’air bête, la main en l’air.

Alors ? C’est pas terriblement fun tout ça ?

Et pour toute commande de Voyage en Ménopausamie, chroniques de la cinquantaine débridée, un masque dédicacé par mes petites mains ( lavées au savon ET au gel hydroalcoolique) vous sera OFFERT ! 🙂 ( Pour le commander c’est via le blog ou à mon adresse mail: mallie.dominique@orange.fr)

%d blogueurs aiment cette page :