Elles & moi

Elles et moi

J’inaugure avec cette série de billets réguliers une nouvelle rubrique qui me tient particulièrement à coeur. Vous connaissez mon goût pour l’art et vous savez pour certains d’entre vous que ma condition physique du moment me contraint à une immobilité.


Immobilité du corps mais pas de l’esprit.


Aussi je vagabonde d’un auteur à un autre, d’un cinéaste à un autre, d’un artiste à un autre, d’une idée à une autre, un mot vers un mot, une recette même vers une autre, un défilé me conduit à un styliste, une musique m’entraine vers un souvenir qui lui-même me conduit à une autre musique et de là vers un paysage et de là vers un documentaire animalier et de là vers un philosophe ( sans transition aucune), une citation se distingue par un mot, me fait rire et m’amène vers un débat qui lui-même me fait voyager au pays des idées et de là dans la géographie et de là dans l’histoire…


J’ouvre des livres, je tourne des pages, je visite des sites, j’écoute des podcasts, je marche 20 mn, je reviens, je recommence avec les livres, leurs pages, Internet, les voix des autres, les images, les toiles, je remonte le temps, je me promène en lui, je marche à nouveau 20 mn et je vois une plante qui me fait me demander si …


Bref…


J’inaugure donc une nouvelle rubrique. Qui ne va pas de soi, pour moi. J’ai choisi la difficulté 🙂 celle de parler de ceux ou plutôt de celles dont on ne parle pas ou si peu. Celle d’imaginer L’HISTOIRE DES MODELES qu’on voit là sur les tableaux, des femmes essentiellement, de les faire vivre,leur donner une identité à partir de faits avérés et leur imaginer une histoire , de raconter leurs rencontres avec les peintres, leurs heures de pose, leur regard sur la toile qui se fait, sur le rendu final.


Cette nouvelle rubrique, je l’ai intitulée : ELLES ET MOI.


Bonne lecture !

%d blogueurs aiment cette page :