De moi à vous

J’ai ma dose !

J’ai ma dose en effet et même double dose !


Mais j’ai aussi ma dose des opinions de tous les péquins moyens qui se prennent pour des scientifiques et considèrent qu’une opinion a la même valeur que la parole d’un scientifque


J’ai ma dose de tous ceux qui ont crié  » On veut un vaccin « , bougonné qu’en France on paye des chercheurs pour chercher et non pour trouver et qui maintenant crient  » On ne veut pas de vaccin, on veut des médicaments ! « 


J’ai ma dose de l’absence de vision collective voire plus restreinte encore de ce microcosme sociétal qu’est la famille


J’ai ma dose des pessimistes en tous genres, des donneurs de leçons


J’ai ma dose de ceux qui remettent en cause la science alors même qu’ils profitent de ses bienfaits au quotidien


J’ai ma dose de ces questionnements sur ce qu’il y a dans les vaccins alors même que tout un chacun bouffe des dolipranes et autres granules homéopathiques sans même en connaitre le contenu


J’ai ma dose de l’absence de générosité


Ma dose des rapports humains qui nient les questions inter individuelles les plus élémentaires comme la politesse, le respect, la bienveillance


Ma dose des gens qui tournent le dos sans même une explication


J’ai ma dose du jeunisme à tout va aussi, tant qu’on y est


Ma dose d’entendre  » seuls les vieux meurent et de toutes façons ils seraient morts d’autre chose « 


J’ai ma dose de l’absence de solidarité


Ma dose des regards qui fuient


Ma dose de l’absence de tendresse


Ma dose de l’incapacité à se projeter dans l’avenir


J’ai ma dose du manque de rires et oui on peut en avoir assez de quelque chose qui manque


J’ai ma dose de l’absence de dérision, du sérieux creux, du manque de hauteur


J’ai ma dose des plaintes quant à la météo, du temps qu’il devrait faire et qu’il ne fait pas ou du temps qu’il fait et qui est insupportable


Ma dose de toutes ces jérémiades à longueur de journée sans même une considération pour tout ce qui va bien


Ma dose des mots galvaudés, des rituels malsains, des étiquettes, de la malbouffe, de l’air pollué, des habitudes qui tuent, de la nostalgie, de la peur, des craintes, d’entendre des mots comme  » co-morbidités » au lieu de pathologies, de toutes ces hyperboles, de la presse qui se gargarise des situations malsaines, qui fait son beurre sur le malheur des uns et des autres


Ma dose de l’absence de légèreté, d’être taxée de  » superficielle  » parce que je m’obstine à chercher ce qui va bien et me focalise dessus


J’ai ma dose des références à l’histoire, des citations tronquées, décontextualisées, de l’appropriation d’elles


J’ai ma dose que tout fonctionne à l’envers, qu’on se permette de refuser un vaccin parce qu’il tue alors même que le but d’un vaccin est de sauver des vies, de prévenir


J’ai ma dose des appels à l’affect, de l’usage des enfants pour s’abriter derrière des prises de position


DE L’ AIR !!!

%d blogueurs aiment cette page :