De moi à vous

Le joli micmac des vacances

il y a ceux qui se disputent en remplissant le coffre de la voiture, ceux qui profitent du bureau enfin vide, ceux qui font des siestes à rallonge et ceux qui pestent contre les moustiques, il y a ceux qui mangent  des sandwichs sur les aires d’autoroutes et ceux qui mettent des nappes blanches, ceux qui prennent les nationales et ceux qui attendent leur vol à l’aéroport, ceux qui vont loin, très loin et ceux qui se retrouvent à deux heures de route dans la maison de famille, il y a ceux qui gardent les chats et les chiens des voisins, il y a ceux qui écrivent des cartes postales et ceux qui coupent leur téléphone, ceux qui cornent les pages du Routard et ceux qui aiment l’aventure, ceux qui prennent le train pour la colo avec une étiquette autour du cou, ceux dont les tables ne comptent plus les invités, ceux que ça angoisse de partir, ceux que ça angoisse de rentrer, ceux qui économisent le parking et ceux qui claquent le salaire de l’année, ceux qui mettent des protections 50 et ceux qui s’enduisent de monoï, il y a ceux qui trouvent snob de ne pas partir, il y a ceux qui entrent l’appli de bison futé sur le téléphone et ceux qui sont quand même coincés dans les bouchons, ceux qui aiment la mer et ceux qui partent à la montagne, ceux qui n’emportent qu’ un maillot de bain et un short et ceux qui ont une valise pleine au cas où, il y a ceux qui cuisinent et ceux qui en profitent pour faire un régime, ceux qui vont enfin faire du sport, ceux qui aiment les clubs et les nouvelles rencontres et ceux qui s’isolent, ceux qui en profitent pour séduire à tout va, ceux qui se montrent sur les plages, ceux qui se cachent dans les dunes…

A chacun son été, un été qui nous ressemble …

( Et une attention particulière pour la dame rencontrée à Grenoble cette semaine, qui lit mon blog et m’a reconnue dans la rue : je n’ai pas eu le temps de venir vous voir, mais j’ai été touchée par votre sourire et vos mots)

%d blogueurs aiment cette page :