De moi à vous

l’entre deux

Quant on est tiraillés dans un entre-deux comme nous le sommes souvent, un peu ici, un peu ailleurs, entre deux amours, entre deux professions, deux occupations, tiraillés entre deux opinions, deux idées, entre chien et loup, entre le moment où et le moment que, entre le vrai et le faux, entre la réalité et le rêve, entre la volonté et le courage, entre le « non » et le « oui », entre l’envie de dire non et celle de dire oui, celle de fuir et celle de rester , entre le désir de continuer et celui de laisser tomber, entre tous les mots, entre la spontanéité et la réflexion, entre le désir et son absence, entre tous les désirs, entre la conscience et son revers, entre l’éphémère et le durable, entre les points finaux et les points de suspension, entre la légèreté et la lourdeur, entre la peur et le courage, entre le sommeil et l’éveil, entre le goût et le dégoût, la caresse et la gifle, entre le superficiel et la profondeur, entre la culpabilité et la foi, entre la joie et la tristesse, entre la vérité et le mensonge, entre l’espoir et le désespoir, entre la colère et l’apaisement, entre le sens et l’absurdité, entre la force et la fragilité, entre le paraitre et l’être, entre la vitesse et la lenteur, entre la générosité et la cupidité, entre l’aveuglement et la clairvoyance, entre impatience et patience, entre l’éphémère et le durable, entre le laid et le beau, le gain ou la perte, entre deux chemins, entre la gauche et la droite…

L’important est de mettre son clignotant 🙂

%d blogueurs aiment cette page :