Un peu de moi

Les lieux où le temps s’arrête.

Si, si c’est possible . C’était Lundi avant que je ne sois rattrapée par un gros coup de fatigue.

Le temps s’était arrêté pendant deux heures.

Le temps d’une pause déjeuner au 75 ( Rue Guillaume Puy ) à Avignon, invitée par un lecteur de ce blog pour me remercier de mes écrits, d’être là.

Les murs hauts et le lierre et les clématites.

Le mélange de l’ancien et du design. Ce que j’aime dans la décoration, exactement.

La conversation douce sur les choses de la vie entre les tables, dans le silence du jardin.

Pendant deux heures, le temps avait fait une pause, oui, c’est possible.

12 commentaires

  • cecile

    On sent dans vos écrits une fragilité et une force tout à la fois, c’est sans doute pour cela qu’on s’attache tant à vos articles. On voit se dessiner peu à peu un portrait de femme qui nous ressemble et je vous remercie de nous donner à lire et à voir une femme sensible et cultivée qui s’exprime parfois dans la dérision mais toujours dans un entre deux pour qui sait lire entre les lignes. Beau blog que vous réussissez là article après article .

    • Dominique

      Merci Cécile , je suis touchée par votre commentaire car il me semble juste en effet, je m’y retrouve. Je continue donc ici et ailleurs l’aventure de l’écrit, parfois comme une catharsis,parfois dans la légèreté, ainsi en va la vie et l’écriture est miroir. Dans l’éclectisme de ce blog, je me sens une passeuse de mots, de sensations et de goûts. Tant mieux si en face, de l’autre côté, celui des lecteurs, cela fait écho.

  • carole

    Vous êtes ravissante avec les cheveux longs ! Vous nous faites un sujet sur les coiffures un prochain article, je ne sais plus comment coiffer les miens. Article plein de poésie ….

    • Dominique

      Amusante votre demande Carole car justement ce sera le sujet d’un prochain article que cet immense souci de savoir ce qu’on fait de nos cheveux 🙂 Préoccupation bien existentielle !

  • sophiecour

    pfft, le commentaire est parti avant que j’ai le temps de dire Ouf , vous rayonnez de simplicité et de féminité assumée. Je voulais dire, de plus 🙂

  • sophiecour

    Vous rayonnez Dominique dans ce superbe endroit. J’adore ce lustre rouge baroque ( Kartell je crois non? ) ?

    • Dominique

      Kartell, oui ça y ressemble, j’aime beaucoup la tapisserie de Fornasetti, j’ai eu la même dans un appartement que j’occupais ici sur Avignon. Merci Sophie 🙂

  • vincent

    Magnifique lieu que je connais bien, je crois qu’il est tout près du Palais de Justice. C’est juste que l’alliance de l’ancien et du design est souvent une réussite en décoration. Beaucoup de douceur comme le dit Jean émane de ces photos . Merci Dominique, je ne commente pas souvent, mais je ne manque jamais de vous lire. Dommage que j’habite Biarritz, je vous aurais aussi bien invitée dans ce beau jardin. Au plaisir de vous lire !

    • Dominique

      Merci Vincent, oui, j’étais assez fatiguée en fait, d’ailleurs je suis au repos forcé 🙂 C’est un joli lieu en effet ! Et un moment fort agréable

  • jean

    Douce et si féminine vous êtes, ce lieu vous va très bien. J’espère que votre coup de fatigue n’était qu’un passage.

    • Dominique

      Oui, passager seulement, je vais mieux, merci. Les beaux lieux et les belles personnes font du bien à l’esprit.Il faut savoir s’entourer ainsi

Exprimez-vous !

%d blogueurs aiment cette page :