De moi à vous

Transformer un cataclysme en aubaine de loisirs ?

Depuis le début du confinement on nous abreuve de possibilités de combler le vide, de nous stimuler intellectuellement, nous cultiver, nous distraire, nous occuper… :

Visites virtuelles des plus grands musées du monde, spectacles de danse, d’opéra gracieusement offerts, mise à disposition de Canal pour une période donnée, livres à écouter, chanteurs à entendre, concerts à enregistrer, villes à parcourir, photos à regarder, peintres à rencontrer, biographies, livres de philosophie, développement personnel, émissions culturelles, politiques, économiques, jeux pour les enfants, jeux de sociétés pour tout le monde, tutos en tous genre, coaching maison, cours de pâtisserie, cuisine, oenologie, yoga, méditation, composition florale, macramé, tricot, tapisserie, couture, conseils bio, écolo, décoration d’intérieur, jardinage ; fabriquer son panier, son masque, sa tenue d’intérieur, conseils mode décontract, vêtements loose, maquillage d’intérieur, équilibre alimentaire, jeux vidéos, simulacres de promenades en forêts etc…


BREF.


Mais en fait nous sommes ainsi faits que nos cerveaux sont mono-tâches et rares sont ceux qui, posés sur leur canapé en plein cataclysme, parviennent à transformer cette immobilité en aubaine de loisirs.
Le sentiment d’insécurité nous empêche de nous intéresser à autre chose que le sujet même qui génère l’insécurité.


Et la boucle est bouclée…

Dominique Mallié

Et pour commander mon livre Voyage en Ménopausamie, chroniques de la cinquantaine débridée, c’est par là : Mallie.dominique@orange.fr ou dans la partie  » message personnel  » du blog qui vous est dédiée. Merci !

7 commentaires

Exprimez-vous !

%d blogueurs aiment cette page :