Colifichets et mode

Un chignon si féminin

Aujourd’hui, j’ai rendez-vous chez Sandra B. rue du Vieux Sextier à Avignon, pour me faire faire un joli chignon banane, un peu décoiffé, élégant et chic, glamour et sexy, working girl et bobo.

C’est Marjorie qui oeuvre.

On ne dira jamais assez que la coiffure est un art.

Pas à pas, Marjorie m’explique ce qu’elle fait, comment elle travaille mes cheveux pour leur donner cette jolie forme du chignon qui signe la grâce d’un port de tête, allonge la nuque, la dégage, fait un joli profil.

J’ai toujours adoré les chignons. Ma mère le portait plus jeune. Elle avait cette adresse de rassembler ses cheveux sur la tête et de fixer avec deux ou trois pinces qu’elle tenait entre ses lèvres, les cheveux rebelles.

J’ai en tête des images d’actrices des années 60 avec un chignon d’où s’échappent quelques mèches. Une sorte de coiffure un peu sauvage parfois ou plus glamour.

Je me tiens droite, je m’amuse. Le salon de Sandra où j’ai mes habitudes depuis quelques années est bien plus qu’un salon. C’est un lieu branché, joyeux, professionnel où chaque client et cliente est accueilli par son nom, avec le sourire, le petit mot gentil. On en ressort non seulement plus jolie mais aussi avec un petit plus de gaieté qui s’est immiscé en nous.

Je vous livre en photos le travail de Marjorie que je remercie encore pour cet agréable moment. C’était la première fois que je me faisais faire un chignon chez le coiffeur.

On a pour habitude d’aller se faire couper les cheveux, faire un brush mais rarement, en dehors des mariages, d’aller là pour une coiffure particulière et c’est bien dommage.

C’est aussi l’objectif de ce blog que de donner des idées, de rendre la vie plus jolie encore. Ma coiffeuse prend plaisir à son travail et j’ai pour habitude de dire que le plaisir est toujours communicatif.

J’ai adoré ! Et j’adore le résultat !

Il faut une longueur à peu près aux épaules pour pouvoir faire un chignon
Quelques outils et un peu de laque
Les opérations commencent, il s’agit d’isoler d’abord le haut de la chevelure avec un pince et de créper l’ensemble des cheveux
Puis la coiffeuse partage l’arrière de la tête en deux, une zone qui va être aplanie, molletonnée, pour former le dessous du chignon
Avant d’enrouler l’autre partie des cheveux par dessus
On ramasse les mèches du devant pour les fixer de façon plus ou moins lâche suivant l’effet désiré
Et voilà, presque…
J’adore les petites mèches qui s’échappent et évitent que le chignon soit trop strict
Féminin et glamour ! Merci Marjorie !

18 commentaires

  • Sapiens

    Chère blogueuse Dominique, vous exposez le comment, mais vous dites peu de choses du pourquoi du chignon, si ce n’est que vous aimez les chignons et que vous aimez l’endroit où vous vous faites papouiller la tête pendant 2 heures.

    Là où certain(e)s voient un abandon au plaisir de s’embellir, moi je vois la continuation d’une tradition ancestrale, au même titre que le tatouage du corps.
    Cela concerne tous les peuples de la terre, toutes les classes sociales alternativement, les femmes et les hommes à un moment où l’autre de la longue l’histoire de l’humanité. Le sens donné a été soit un signe de rébellion, soit un signe de conformisme.

    C’est donc un geste universel de l’humain sauf que ….. sauf que si, pour ma part je peux revendiquer un tatouage qu’il est assez facile de faire, la nature me refuse désormais tout chignon. Ceux qui me connaissent comprendront.

    Là encore une fois, il en va de l’inégalité des humains devant la pilosité et la beauté. :-)))

    • Dominique

      Pourquoi ? Mais tout simplement parce que les cheveux relevés sur la nuque, j’aime beaucoup. Rien d’ancestral ni de rituel là comme pour le tatouage, juste du féminin 🙂

  • Sophie

    Ravissant en effet, en plus porté avec une veste et un jean, comme je crois apercevoir sur vos photos, dans un look masculin/féminin, c’est superbe de féminité ! Bravo à votre coiffeuse. Et merci pour toutes ces idées !

  • Marine

    « O femme, mammifère à chignon, ô fétiche, – On t’absout; c’est un Dieu qui par tes yeux nous triche » Jules Laforgue. Merci Dominique d’écrire avec tant de talent sur ce blog que je suis depuis quelques temps. Le chignon me renvoie à nos féministes d’avant garde : Beauvoir et tant d’autres, les femmes en politique aussi ,qui, longtemps ne pouvaient laisser leurs cheveux libres par décence ( les temps ont changé ) et l’élégance se perd. Merci de nous rappeler que l’élégance si elle se niche dans un port de tête se niche aussi dans un mode de pensée que vous illustrez à merveille !

    • Dominique

      L’élégance oui, pour les hommes ou les femmes d’ailleurs, bien peu d’hommes sont élégants dans leurs propos ou leurs façons d’être. Vous voyez tout à fait juste, pour toutes ces femmes autrefois en politique ou pour nos philosophes, le chignon était de rigueur. Merci pour votre commentaire Marine, je ne crois pas vous avoir déjà lu ici. Je sais que cela demande un effort supplémentaire, par delà la lecture. Bon dimanche à vous !

  • Simon

    Il y a donc en Province des femmes de votre nature : superbes de féminité, qui se jouent de l’âge, se moquent du « KENDIRATON  » sont douées d’esprit, ne font pas la guerre aux hommes, ne se revendiquent pas comme féministes envers et contre nous et tous, intelligentes et modestes, drôles et un brin mélancoliques ? Merci Madame pour vos billets, j’espère que vous avez prés de vous un homme qui mesure sa chance car à nos âges, vous êtes une perle rare et je sais de quoi je parle : je suis journaliste pour un magazine national donc habitué à fréquenter ce qu’on appelle  » le tout Paris  » . Un beau dimanche à vous !

    • Dominique

      Merci Simon pour votre commentaire, vous me direz en privé pour quel magazine vous travaillez ? Bon dimanche à vous !

  • Pierre

    Le chignon fait toujours fantasmer les hommes peut être parce qu’il renvoie à une époque où les femmes ne se laissaient voir  » en cheveux  » qu’au moment du coucher. C’était le privilège de l’homme dans leur vie. Aussi un chignon, les hommes avaient envie de le défaire pour voir la chevelure relâchée. C’était quelque chose de contenu, comme une séduction qui ne devait pas s’afficher. Trop d’impudeur. Voir une femme avec les cheveux relevés comme vous les avez ( et cela vous va fort bien ) renvoie à cette imagerie passée. Votre coiffeuse a bien oeuvré, elles ne sont pas seulement des artisans mais aussi des artistes et vous faites bien de le rappeler. Bon dimanche Dominique !

    • Dominique

      En effet, il y a encore peu de temps seules les femmes de la campagne laissaient leurs cheveux libres, ou comme vous le rappelez c’était là au moment de la nuit, où l’on pouvait enfin se montrer sans corsets et les cheveux se défaisaient souvent en cascades car très longs, dans cette légèreté des échanges amoureux. Marjorie a en effet bien travaillé et prend son travail très à coeur. Merci, un beau dimanche à vous également

  • carole

    Merci Dominique pour ces photographies  » pas à pas « , vous êtes magnifique, gracieuse et si féminine. Bravo à votre coiffeuse également pour la couleur, très jolies ces mèches plus claires et pour ce beau chignon pas trop strict. Superbes photos , vous nous dites aussi quelques mots sur votre rouge à lèvres, que j’ai aperçu sur d’autres photos de vous ? On veut des conseils beauté, déconnectés des parrainages de marques, comme vous savez le faire . Merci d’avance !

    • Dominique

      Merci Carole, oui, ça me va bien en effet . Pour le rouge à lèvres, une autre lectrice m’avait déjà fait la demande, je vais voir pour un prochain sujet, mais pas dans l’immédiat.

    • Elisabeth

      Eh bien ! Tes cheveux ont énormément poussé en peu de temps ! Tu as la longueur qu’il faut pour faire un joli chignon. Cela te va très bien ! J’adore les chignons, des plus simples aux plus travaillés. Ce sont les stars de l’âge d’or d’Hollywood qui m’ont toujours fascinées, avec leurs chignons si sophistiqués: Liz Taylor, Tippi Hedren, Audrey Hepburn, Sophia Loren… Les cheveux longs, ou même aux épaules, ça ne me va pas, donc, je ne peux pas risquer une coiffure qui pourtant me plaît beaucoup, qui dégage la nuque, et rajeunit les traits. Bravo au salon de Sandra !

      • Dominique

        Merci Elisabeth, je pense que Sandra lit les commentaires, elle doit être contente. Je les laisse pousser jusqu’à .. ce que j’en ai marre, pour l’instant, j’aime bien. Mais le carré court te va très bien !

  • vincent

    Que dire ? je ne suis pas une femme donc j’ai du mal à apprécier le travail fait mais le résultat est magnifique ! Terriblement féminin et glamour en effet !

Exprimez-vous !

%d blogueurs aiment cette page :