De moi à vous

Un lieu, une femme

                                                 

Un mur gigantesque et rugueux. Une porte étroite et petite. On ne pénètre pas par hasard dans Les Jardins de Baracane.

Après, c’est le silence, la végétation qui s’emmêle, les roses trémières, le bruit de l’eau, les sculptures de Christelle Depresle et Nicole Besnainou. L’odeur de la nature en pleine ville, dans cette ruelle d’Avignon si drôlement appelée  » Baracane  » d’une famille Baracan qui y aurait fait sa demeure, il y a pas si longtemps.

Maison du 18ème siècle, merveilleusement restaurée par Laurence et Olivier qui me font le plaisir de me recevoir en cet après-midi de début juin et qui en ont fait une maison d’hôtes au charme suranné, une maison où on se doit de parler bas, où on boit un verre près de la piscine quand le soleil est trop fort. Le soleil de la Provence. Une maison-refuge, le temps de quelques photos en robe Souleïado.

Les Jardins de Baracane
Le hurlement Christel Depresle

Dominique Mallié

7 commentaires

  • David

    Des amis m’ont recommandé votre blog, je l’ai donc découvert il y a peu et je tenais à vous féliciter pour vos textes, vos sujets, l’élégance de votre plume de vos photos et la vôtre. Merci pour tout cela , je ne manquerai pas de venir vous lire . Bien à vous . David

  • Sophie

    Parfaite harmonie entre votre élégance naturelle et ce lieu naturellement élégant … magnifiques photos, merci pour toute cette beauté reçue de bon matin ! un beau dimanche à vous Dominique. Merci pour votre blog qui n’est que délicatesses ( et je mets à dessein un pluriel ) !

    • Dominique

      Bonjour Sophie, je suis ravie que vous continuiez à me soutenir par vos commentaires, je vous souhaite également un beau dimanche, pour ma part ce sera nature 🙂

Exprimez-vous !

%d blogueurs aiment cette page :