Nouvelles

Une autre histoire (suite 2)

Il raccroche.

Anna s’est tournée. Elle regarde son visage.

On dirait qu’il pleure ou qu’il va pleurer. Une retenue.

Il lui faut s’éloigner de lui, elle le sent mais si elle le fait, elle ne le reverra pas, peut être.

Elle prend la main qui est sur elle, sur son corps nu, son ventre. Les doigts un à un. Le silence entre eux deux, seuls ce geste et le froissement léger du drap, elle défait l’étreinte.

Se lève.

Nue devant le miroir. Elle voit les cheveux ébouriffés, le bord des yeux bleutés, les cernes, les joues roses aussi.

Elle voit une lassitude.

Trois heures tout au plus qu’elle a rencontré cet homme, sur le quai, gare de Lyon.

Les regards échangés, le café accepté et puis le reste, tout le reste ou rien que lui.

Une histoire banale d’un homme et d’une femme. Une histoire comme il y en a tant qui naissent et meurent presque dans la foulée. Une histoire née d’une somme de hasards mis bout à bout.

Une histoire de solitude aussi, la sienne, celle d’Anna, de son amour fracassé, entier pourtant encore pour François.

François si loin à présent. Avec cette douleur de tous les instants, depuis des mois.

Le voyage à Paris, une fuite puis la rencontre de cet homme sur le quai.

On ne trouve pas la solitude, on la fait, la fabrique ou elle nous tombe dessus un jour.

Et puis un autre jour c’est fini. On lui dit Adieu. Il est temps d’aller à nouveau vers les autres, l’autre, de donner, offrir et recevoir.

C’est ce qui s’est passé.

Et après ?

Il s’appelle Antoine et quelque part il y a Claire, sa femme peut être, celle du téléphone, celle à qui il raconte et à qui il ment.

(à suivre)

Dominique Mallié

28 commentaires

    • Anne

      Merci Dominique pour tous vos ecrits, votre pensée, votre imaginaire. Tout ce que l’on perçoit de vous sur ce blog et ailleurs dans la vie. Vous êtes l’image de la soixantaine tranquille et souriante en sus d’être intelligente et belle. Un modèle pour les femmes de notre âge avec cette aura qui se dégage de vous . Anne

  • victoire

    Que c’est agréable et on peut se faire une image de la scène. Une écriture cinématographique. Merci de ce cadeau car je ne sais pas si les lecteurs se rendent compte à quel point c’est un cadeau qu’une écriture et un récit d’une telle qualité offert. Faites en un roman Dominique !

    • Dominique Mallié

      Merci Victoire, je verrai . Ils viennent de naître dans mon imaginaire, voyons où ils veulent aller …. Dominique

    • Catherine

      Quand je te lis, j’imagine la scène tournée par Lelouch … comme la jolie scène entre Francoise Fabien et Lino Ventura, dans cet esprit. Du romanesque au détour de la rue … de la vie à la vie !

  • Vincent

    Très beau texte . Nous voilà entraînés ans une histoire dont on attend avec impatience la suite. J’aime votre style tour à tour alerte et lent. Qui épouse le fond . La forme qui épouse le fond . Vous écrivez remarquablement bien. Merci Dominique

      • Sylvie

        Voilà deux chapitres qui nous donnent envie d’en savoir davantage. Votre écriture met en avant les mots bien sûr mais aussi traduit de façon très perceptible tous les silences entre ces deux personnages . On peut être seul à deux et c’est ce que je lis dans tout ce texte . Beaucoup de profondeur également bien au delà des mots et des phrases.

        • Dominique Mallié

          @Bertrand : merci pour ces compliments qui me touchent. Nous verrons bien . Mon plaisir d’écrire est un moteur de vie et une nécessité.

        • Sylvie Drouet

          Merci Dominique pour cette nouvelle. J’attends la suite avec impatience. Vous renouez là avec une tradition 19eme du roman publié de façon progressive. Belle écriture et on commence à s’attacher aux personnages . Sylvie

      • Collectif Lecture Versailles

        Participez à nos concours de nouvelles Madame ! Vous avez un vrai talent d’ecriture, une façon si personnelle de jouer avec les mots . Quels ouvrages avez-vous déjà publiés ? Bien cordialement.

          • AnnieG

            L’amour est enfant de bohème…
            . à très vite la suite j’espère. Annie

        • Jean Michel

          J’avais dévoré en 2 heures « Comme je t’imagine » que vous devriez présenter à des maisons d’édition pour une plus large diffusion. Cette nouvelle comme les précédentes nous donne à lire des personnages un peu dans une errance . C’est votre marque de fabrique « ,l’errance » et ça nous parle tant. Beau style tout en retenue. Écrivaine de talent vous êtes . Vous avez toute votre place dans la littérature contemporaine. …et c’est un connaisseur qui parle. Jean-Michel

          • Dominique

            Merci Jean Michel, oui l’errance est un sujet qui me fascine et m’attire…

      • Bertrand

        La femme est séduisante, l’écriture magnifique. Les récits passionnants. Votre talent vous fera connaître un jour bien au delà de votre blog. Bien cordialement. Bertrand

        • Ben

          Anna et Claire, ce sont vos personnages féminins ….y-a t’il chez l’une ou l’autre quelque chose de vous belle Dominique ? Benoit

Exprimez-vous !

%d blogueurs aiment cette page :